La Maison de la Main

 

Fondée en 1847, la SPAP (Société Protestante des Amis des Pauvres) a pour mission d’intervenir en faveur des personnes en difficulté de la ville et de sa banlieue, elle a été reconnue d’utilité publique par décret en date du 4 avril 1892. Les différentes activités de la SPAP permettent l’intégration sociale et professionnelle des personnes les plus marginalisées par la mise en place d’actions ciblées encadrées par des équipes professionnelles et spécialisées. Parmi les quatre établissements qu’elle regroupe, la Maison de la Main, créée en 1992, a pour mission la mise en œuvre de chantiers d’insertion et de formation.

Depuis sa création la SPAP Maison de la Main a permis à des centaines de personnes (hommes, femmes et jeunes) sans emploi, rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières de bénéficier de contrat de travail en vue de faciliter leur insertion professionnelle. La SPAP Maison de la Main intervient essentiellement dans le domaine de petits travaux en maçonnerie auprès des collectivités.

Dans le cadre du chantier d’insertion, nous proposons aux salariés un engagement et une implication individuelle dans une action concrète : La production. Notre objectif est d’établir un sentiment de confiance des personnes en difficulté par une (re)mise au travail en leur faisant acquérir des aptitudes au travail en équipe, un savoir-faire technique dans les métiers du BTP, l’acquisition de savoir-faire transférables dans d’autres domaines en vue de l’élaboration de leur projet professionnel et de l’amélioration de leur employabilité.

Les salariés entrant sur le chantier d'insertion découvrent souvent le milieu du bâtiment. Le chantier suscite très souvent de nouvelles vocations, surtout auprès des jeunes. En effet certains salariés désirent intégrer une formation qualifiante dans le bâtiment à l'issue du chantier. Sachant que le BTP est une des premières activités dans notre région mais qu'il manque de la main d'oeuvre qualifiée, nous les encourageons dans cette voie.

Au travers de petits travaux de maçonnerie, de peinture, de réhabilitation du patrimoine, de petits travaux de débroussaillage, nos équipes en insertion ont travaillé, lors des derniers chantiers, sur la réfection Intérieure du bâtiment N°32 de l’Ecole Nationale de police de Nîmes, la réhabilitation de la Base militaire de Garons, la réhabilitation de petits patrimoines sur différents sites du canton de Saint Chaptes et la commune de Beaucaire, et auparavant sur la réhabilitation du temple de Bourdic, d’un mur en pierres sèches à Moussac et Blauzac, du four à pain communal et du cimetière de Montignargues et de Garrigues, du temple de Blauzac une ruelle du berger à Saint Génies, etc…

Liens utiles

MIDI LIBRE

LA MARSEILLAISE

 

 

Chercher